mercredi 29 mars 2017

Aumônière

Bonsoir,

Je viens juste de terminer ma broderie suisse pour en faire une aumônière. 
Qu'allais-je y mettre ?
Après avoir essayé mes bracelets, mes colliers, j'ai finalement opté pour mes montres !! 






Tout a commencé ainsi !
J'ai brodé les quatre coins d'un carré de tissu Vichy de 50 cm x 50 cm (chaque carreau fait 1 cm de côté).
J'ai utilisé du fil 
dégradé de couleur lin  DMC n° 4145.
Les points sont faciles :  point de suture carré, point de suture triangulaire, point Crocus et point Violette. Les points d'ancrage sont des double croix avec un fil simple.
Une fois les côtés brodés j'ai coupé un carré de 50 cm x 50 cm dans un morceau de lin qui me restait.
J'ai cousu un carré de molleton (là où il n'y a pas de broderie) pour rendre le fond plus épais.
J'ai mis les deux tissus endroit contre endroit puis j'ai cousu en laissant une ouverture sur l'un des quatre côtés pour retourner l'ouvrage. Cette ouverture est ensuite recousue à la main.

J'ai bien repassé puis j'ai replié les quatre coins pour former l'aumônière.
Avec le même fil de couleur lin, j'ai cousu à environ un centimètre du bord de chaque triangle pour faire une gouttière dans laquelle passera la cordelette bleue.

A bientôt !

vendredi 24 mars 2017

Centre de table


                                                                        Bonjour,
Le printemps est officiellement là depuis le 20 mars mais les températures plutôt fraîches du moment n'incitent pas à aller dehors !
Je me suis donc remise à la broderie, Suisse cette fois pour changer du Hardanger !

Un (tout petit) peu d'histoire !

 Aux 15ème et 16ème siècles, le prix du lin augmentant en Suisse, les brodeuses vont préférer de plus en plus le Grivat (tissu à carreaux) moins onéreux. Accompagnant leurs maîtresses en cures thermales, les brodeuses en profitent pour se fournir en tissus dans la ville de Vichy.
Elles brodèrent ainsi leurs tabliers en toile à carreaux.
 La broderie Suisse était née ! 
Plus tard la mode, s'est développée aux Etats Unis avec la production industrielle de tissus à carreaux en Virginie.
La version américaine de cette broderie est connue sous le nom de "Chicken scratch embroidery" (peut-être à cause du nom de leurs tissus à carreaux  appelés alors "pied-de-coq, pied-de-poule") ou encore de "Gingham embroidery". 
Les Suisses francophones eux l'appellent tout simplement "Broderie Suisse" !

Qu'est-ce que la broderie Suisse ? 

C'est une broderie toute simple (appartenant à la famille des points comptés) et de réalisation assez rapide qui s'exécute presque toujours sur de la toile de Vichy (en coton) pour donner l'impression d'une dentelle. 
Pour une réalisation parfaite, les carreaux doivent être exactement de même dimension (soit 3 mm, 5, 6  ou 10 mm de côté pour les plus grands).
 La plus facile à travailler est celle dont les carreaux font 5 mm de côté, donnant ainsi l'avantage de connaître rapidement les dimensions finales d'un ouvrage !
Pour broder, on utilise du coton perlé n°8 blanc ou de couleur si l'on veut coordonner les nombreux coloris de tissu Vichy.
On commence et on finit l'aiguillée (d'environ 60 à 70 cm de long) par un noeud de taille moyenne (afin qu'il ne traverse pas la toile) vu que l'on ne peut pas rentrer le fil de début et de fin sous l'ouvrage en raison de l'espacement des points.
On utilise généralement une aiguille à tapisserie à bout arrondi n°24 dont le chas est suffisamment large pour y passer le coton perlé.
Bien entendu, l'usage du tambour est indispensable car il permet d'assurer une tension régulière des fils et évite ainsi que la toile ne se resserre trop lors de la réalisation des sutures.

Quelque soit le coloris du tissu, la taille des carreaux, les points de broderie Suisse s'exécutent sur trois types de carreaux : les clairs, les foncés et les grisés (ceux de couleur intermédiaire). 
Il existe en gros deux types de points : les points de suture traditionnels et les points de suture floraux (il s'agit en fait de combinaisons de points de suture traditionnels auxquelles a été donné un nom de fleur ou de plante, comme ceux-ci : le point Crocus, Liseron, Pâquerette, Anémone, Pervenche, Dahlia, Violette, Pivoine, Eglantine, Lupin, Marguerite, Edelweiss ...)
Bien souvent, ils se réalisent en suture double, c'est à dire avec deux passages successifs de fil). 

Mon centre de table terminé : cela ne m'a pris que deux soirées pour le réaliser car il n'y a aucun point vraiment difficile.
 J'ai utilisé un torchon en Vichy aux carreaux de 1 cm x 1 cm. Pour un tel ouvrage, de si grands carreaux ne sont pas un problème !
J'ai brodé avec du coton perlé n°8, en vert dégradé.
Il ne me reste plus qu'à acheter du coton vert anis pour coudre ma nappe et l'insérer au milieu.
Le coeur central est fait de 2 points : le point de croix double (ou point du Diable) et le point de suture rond (voir modèle ci-dessous).





Le tour est bordé au point Liseron.




   

Deux fois la même réalisation mais sur des carreaux différents d'où un rendu complètement différent.

Bonne broderie !

jeudi 16 mars 2017

Happy St Patrick !


Bonsoir,

J'ai réalisé cette petite pochette pour y glisser mes lunettes (eh eh, ça rime !!).
Comme j'aime bien le vert en général, j'ai pensé la broder sur le thème de la St Patrick, (qui, de plus, est le jour de ma fête !!!). 
Cela me permet par la même occasion de participer au défi de "La Lune à coudre" (voir ici).
 Il fallait réaliser un projet en rapport avec ce que nous évoquait la St Patrick.
Pour moi, la St Patrick, c'est l'Irlande, le trèfle, la couleur verte et le petit personnage appelé Leprechaun : c'est ce que j'ai donc brodé au point de croix compté sur ma pochette.




J'ai doublé l'intérieur avec un tissu en coton vert bien entendu !!!
Un trèfle à 4 feuilles porte bonheur !!


Je vous mets ci-dessous la grille que j'ai utilisée pour faire ma pochette. 
Elle provient du très beau blog d'une magnifique brodeuse, Lynn (l'adresse de son blog est indiquée en bas de la grille, vous y trouverez plein de Freebies très sympas, dont ceux d'une série avec ces petits chats noirs que j'adore !!!).



Pour tout savoir sur la St Patrick, allez faire un tour sur ce site 
Résultat de recherche d'images pour "leprechaun"Résultat de recherche d'images pour "leprechaun"Résultat de recherche d'images pour "leprechaun"

mercredi 15 mars 2017

Balle de préhension

Bonsoir,

Aujourd'hui, journée couture pour changer un peu !

J'ai décidé de confectionner cette balle de préhension Montessori, du nom de la célèbre pédagogue italienne, pour mon petit fils qui va bientôt avoir 4 mois, et qui commence donc à vouloir attraper les objets.
Pour rappel, "Maria Montessori a proposé une pédagogie tenant compte des besoins des enfants à chaque stade de leur croissance.
 Elle est partie du principe que chaque enfant a son propre potentiel qui se développera si on lui donne un environnement approprié (on parle "d'ambiance Montessori") et si on respecte son histoire, sa personnalité propre ainsi que son propre rythme.
 Pour elle, il est important que l'enfant ait la liberté de mouvement et le libre choix des activités ce qui va permettre le développement de l'autonomie et de la responsabilisation".

Voilà plusieurs articles parlant de la Pédagogie Montessori, c'est ici ou .

J'ai habité St Nom la Bretèche (dans les Yvelines - 78) il y a près de 25 ans et je m'y étais un peu intéressée car il y avait déjà une "école" Montessori bilingue que fréquentaient des enfants que j'ai connus et étant enseignante, cette pédagogie m'avait déjà interpellée. 

 


Voilà la balle une fois terminée.

J'ai utilisé de la feutrine bleue et un tissu en coton avec des petites baleines (les deux achetés chez "Mondial Tissus) ainsi que des petits rubans pour qu'il y ait des sensations différentes au toucher.
J'ai glissé un grelot à l'intérieur de chacun des 12 pochons pour que cela tinte et fasse travailler un autre sens.
J'ai cherché sur le Net et ai trouvé pas mal de tutos mais j'ai opté pour celui-ci qui est bien expliqué.
Il n'y a rien de difficile, il faut juste être patiente et assez minutieuse car on travaille des petites pièces.
 J'ai vraiment aimé faire cet objet.

Mes 12 petits pochons emplis de ouate, prêts à être assemblés.
A ce stade, l'assemblage se fait en deux fois : il faut relier chacun de ces trois pochons ensemble avant de tous les relier pour former la balle.
J'ai également cousu ce petit hochet "oreilles de lapin" facile à attraper et qui tinte lui aussi vu que j'y ai mis des grelots. Pour plus de sécurité, j'ai confectionné un petit sac (dans lequel j'ai mis trois grelots) que j'ai glissé à l'intérieur des oreilles étant donné qu'elles ne sont pas rembourrées.







On croirait voir un petit lapin !!


dimanche 12 mars 2017

Violettes cristallisées

 Bonsoir,

Cet après-midi il faisait moins beau qu'hier mais c'était quand même agréable de se promener dans la campagne et de ramasser quelques fleurettes comme ces primevères et ces violettes. 
Avec cette fleurette, on peut faire des bonbons, du sirop, de la liqueur, de la tisane ! Même les feuilles peuvent se consommer en potage ou sautées avec du riz ou des pâtes (je n'ai jamais essayé !!!)

Je vais vous donner une recette assez simple de violettes cristallisées. 
Ce sont de petites friandises qui peuvent se croquer tout simplement mais qui peuvent convenir également pour la décoration d'un gâteau par exemple. 

Il faut juste qu'elles soient fraîchement cueillies et avec un bon parfum si possible. 
J'en ai trouvé quelques unes de belle taille et au délicat parfum lors de ma promenade !
 Cela me rappelle mon enfance et ses bonbons à la violette que l'épicier puisait dans de gros bocaux ...




Il faut commencer par laver ses violettes sous un filet d'eau froide puis de les laisser tremper environ 3 minutes.


 Les faire sécher ensuite quelques minutes sur du papier absorbant.

Battre un blanc d'oeuf légèrement à la fourchette pour le liquéfier un peu.
Tremper les fleurs de violette une par une dans le blanc d'oeuf en prenant soin de ne pas trop les surcharger. Je les ai remises sur du papier absorbant pour enlever l'excédent de blanc d'oeuf. Tout de suite après, les saupoudrer de sucre cristallisé. J'ai choisi un sucre cristallisé roux bio assez fin. 

J'ai retourné mes fleurs et les ai de nouveau saupoudrées de sucre puis les ai mises sur du papier sulfurisé (une plaque de silicone peut aussi faire l'affaire) où elles vont sécher à l'air une petite semaine.
Une fois sèches, je les mettrai dans un petit bocal (genre bocal de confiture) et les conserverai à l'abri de la lumière et de l'humidité.


Petit bouquet du jardin.
Résultat de recherche d'images pour "bonbon à la violette en bocal comme autrefois"
Résultat de recherche d'images pour "bonbon à la violette en bocal comme autrefois"

En France, la violette pousse un peu partout mais quand on dit violette on pense tout de suite à la ville de Toulouse, dont elle est l'un de ses symboles entre autres et une marque déposée. 
Pour tous ceux et celles qui veulent en savoir plus sur l'histoire de la violette de Toulouse, c'est par ici et par là.

Bonne dégustation.

tissus.net

Libellés

5 aiguilles (3) accessoire (45) amour (3) Antilles (2) antistress (1) architecture (2) art (1) automne (1) Barbie (7) bébé (18) bien être (2) bois flotté (2) bord de mer (6) bouquet (2) Bretagne (2) bricolage (25) broderie (23) broderie Suisse (3) cadeau (36) calme (2) campagne (3) carte (2) chaleur (1) chambre (7) château (1) Christmas mood (7) Cilaos (1) cocooning (5) coiffe (2) collage (2) coloriage (1) copain (1) coup de coeur (6) coup de froid (3) cours (1) couture (60) couture enfant (10) crochet (11) cuisine (9) culture (4) danse (1) décoration (34) défi (3) dentelle (3) détente (5) DIY (38) douceur (14) écologie (1) escapade (7) été (8) éveil (1) farniente (2) fête (1) fil de fer recuit (8) fil papier kraft (3) fille (2) fleurs (5) folie (1) fruits frais (1) garçon (1) gourmandise (1) Halloween (1) Hardanger (9) Histoire (2) hiver (8) home sweet home (3) Islande (1) jardin (7) jardinage (1) jouet (4) laine (4) lavande (4) layette (6) lecture (9) macramé (2) Moyen Age (1) musée (2) naissance (3) nature (3) Noël (2) Normandie (1) origami (1) papier (1) patience (5) pâtisserie (9) patrimoine (4) Pergamano (3) photo (3) plage (2) plante (1) pliage papier (3) plume (1) point de croix compté (5) polar (7) poterie (1) poupée (6) princesse (2) recette (1) recyclage (1) rivière (1) robe (2) roman (2) scandinave (6) scrapbooking (11) simili cuir (1) T-Yarn (2) tisane (1) traditions (2) tricot (12) tricot enfant (17) trousse (6) tuto (16) vacances (10) Vendée (2) vêtement femme (1) voyages (3) wax (1) zen (3)