dimanche 5 avril 2020

Un toit pour les abeilles...


Bonjour à vous qui passez...

Ça y est c'est officiel, depuis plus d'une quinzaine de jours, je suis devenue dorloteuse d'abeilles sauvages... à l'initiative de ma fille qui m'avait demandé si cela m'intéressait !
J'habite un peu à l'écart du centre bourg avec un grand champ non cultivé derrière chez moi ! J'ai aussi un grand jardin avec des fleurs, des arbres... donc tout ce qu'il leur faut ! Elles butinent dans un rayon de 250 mètres environ.

De quoi s'agit-il ? 

Donner naissance à des petites abeilles sauvages en toute sécurité !

Pour cela, c'est recevoir chez soi un dorlotoir dans lequel des abeilles sauvages, les osmies, éliront domicile.
 Elles y pondront des oeufs qui se transformeront en larves puis en cocons.
Contrairement aux abeilles que nous connaissons - les apis mellifera - celles-ci ne vivent pas dans des ruches et ne produisent pas de miel.
Par contre, ce sont de redoutables pollinisatrices et sont de ce fait un maillon clé de la biodiversité.
Aujourd'hui, 40% de ces abeilles sauvages sont menacées d'extinction !!
Il y a donc urgence à faire quelque chose pour que l'on puisse toujours avoir des fruits et des légumes !!!

Voilà tout le matériel que j'ai reçu avant que le facteur ne passe plus ou presque plus ! Le tout doit être installé début mars.
Le colis comprenait un dorlotoir, une plaque de liège pour le protéger de la pluie, un sachet de graines de fleurs mellifères, une jolie carte postale, un livret avec des explications, un filet de protection, une boîte pour renvoyer les cocons au début de l'hiver...
Mon dorlotoir installé au fond du jardin à environ 50 cm de hauteur. 
Il est conseillé de l'orienter Sud Sud Est !
Comme vous pouvez le voir, j'ai rajouté une sorte de toit pour encore mieux le protéger de la pluie et du vent !

Le dorlotoir est composé de plaques de bois trouées et assemblées qui forment des petits tunnels cylindriques.

Un tiroir est prévu tout en bas afin de les observer ! 

Pour l'instant, elles ne semblent pas avoir squatté les tunnels du bas !!

Ces petites abeilles ne piquent pas !

Je me suis activée non loin du dorlotoir et elles ont continué leurs allers-retours sans s'occuper de moi et sans montrer aucun signe d'agressivité !
Ces abeilles maçonnes font leur nid dans ces tunnels qu'elles divisent en cellules par des parois.
Chacune accueille un oeuf et des réserves de pollen qui permettront à la lave de se développer.
Elles ont donc besoin de pollen, de nectar et de terre pour construire les cloisons !
A titre expérimental, j'ai reçu récemment des tunnels en carton (comme celui-ci fermé au bout à l'aide d'un petit bouchon) à glisser dans le dorlotoir pour voir si cela peut convenir aux abeilles.


La preuve par l'image !
Elles semblent bien apprécier ce tunnel d'un nouveau genre et en ont fait leur priorité !

On voit les grains de pollen à l'entrée du tunnel.
 L'un d'eux est déjà complètement colmaté.


Au début du mois de juillet (lorsque les abeilles auront fini la construction de leur nid), il faudra que j'installe le filet pour protéger les cocons des prédateurs et des parasites.

Au début de l'hiver, je récolterai les cocons qui se seront formés dans le dorlotoir. Il me suffira de les mettre dans la petite boîte en papier mâché et de l'envoyer dans l'enveloppe pré-affranchie !
Les cocons seront chouchoutés tout l'hiver et dès février, on me renverra une partie de mes cocons !!
Tout est bien organisé et programmé !
 

C'est un tout petit geste pour la nature qui en a tellement besoin !!!

Portez-vous bien et profitez du confinement, si vous le pouvez, pour écouter les oiseaux chanter, observer les insectes, et toutes les petites bêtes qui s'activent en ce début de printemps...





vendredi 3 avril 2020

Jouons avec les défis de Nelly et Ma...

Bonjour,

J'espère que vous vous portez bien et que vous trouvez de quoi vous occuper pour combler l'isolement...

Malgré le confinement, la semaine a passé relativement vite pour moi et nous voilà déjà arrivé à vendredi pour le rendez-vous de Nelly du Mas des Paillasses.

Un bouquet de tulipes du jardin que j'ai cueillies en début de semaine car des vents violents étaient annoncés et j'avais peur qu'elles ne s'abîment !
J'ai ressorti mon vase "Tulipe" que j'avais acheté chez Ikéa lorsque j'habitais dans les Yvelines il y a plus de 25 ans !! 

Que le temps passe vite, j'ai l'impression que c'était hier...

Comme vous pourrez le voir sur les photos ci-dessous, elles se sont bien ouvertes dans la semaine mais aucun pétale n'est tombé !


.Rendez-vous vers 20 heures pour découvrir les magnifiques bouquets que Nelly aura cueillis !!  
En ce moment, la nature nous enchante et nous aide à passer ces jours difficiles...


Cette semaine Ma nous propose pour son défi [projet 52 - 2020], à l'aide d'une photo, d'illustrer l'expression "Vers le bas" !
Mais où est-elle allée chercher cela ?
Je me suis creusé la tête, j'ai cherché quelle photo pourrait faire l'affaire mais je ne trouvais RIEN, NADA !!!
Quand soudain, j'ai pensé à cette magnifique fleur de bananier qui tend  vers le bas.


Sous les feuilles violettes qu'on appelle les bractées, les mains de bananes sont déja là. Au fur et à mesure que le temps passe, le régime s'allonge, les bractées s'enroulent, tombent toutes seules et laissent place à un régime complètement formé.
"Entre le stade de l’apparition de la fleur et le régime complètement formé il ne s’écoule qu’une semaine.
Vient ensuite l’étape de la castration
On enlève la fleur mâle du bananier (elle s’appelle la popotte), tout en bas de la hampe (la tige du milieu sur laquelle sont accrochées les bananes). Les fleurs femelles, elles, se situent au bout de chaque petite banane. On en profite pour ôter aussi quelques bananes (en bas du régime) pour permettre aux autres de grossir davantage, tout en laissant en bas une seule banane appelée tire sève.
Celle-ci, comme son nom l’indique, tire la sève vers le bas et ainsi toutes les bananes du régime sont bien irriguées." Extrait d'un article sur le blog culinaire de Papilles et Pupilles.!
Vous y découvrirez des recettes à base de fleur de bananier.

Photos prises en Guadeloupe.


Allons voir par ici ce que les autres participants ont déniché comme photos pour illustrer cette expression pas si facile !



Prenez soin de vous... et des autres !
A bientôt...



jeudi 2 avril 2020

Petits auxiliaires de couture...


Bonjour,

J'ai déjà posté un article le 4 mars dernier sur mon fourre-tout origami ! 
Comme il me restait un peu de ce très beau tissu "couture", j'ai confectionné deux autres accessoires comme vous pouvez le voir ci-dessous. 
Ce déstockage de tissu me permet de participer au défi de  ScrapABoom avec quelques jours de retard !!


Une housse pour ranger des ciseaux et une petite poubelle à fils.


J'avais ma petite idée en tête pour cette poubelle à fils ! Je ne la voulais pas ni trop grande ni trop petite !
Je pensais qu'il me restait du tissu aux motifs "ciseaux" qui m'avait servi de doublure pour mon fourre-tout mais je ne l'ai pas retrouvé !!
 J'ai donc opté pour un tissu en coton rouge pour l'intérieur de ma poubelle !



 Ma poubelle mesure 12 x 10 x 5 cm.
 Le petit coussin quant à lui fait 8 x 8 cm et la bande de tissu le reliant à la poubelle mesure 18 x 4.5 cm.
Personnellement, j'ai rempli mon petit coussin de sable de déco qui me restait.
Vous pouvez utiliser du riz ou d'autres petites graines en votre possession mais suffisamment lourdes afin de bien le lester.
Il peut servir à l'occasion de pique-aiguilles, ce qui est fort pratique quand on coud !
Ce qui est bien avec le fait main, c'est qu'on peut adapter les dimensions qu'il nous faut !
Vous trouverez de nombreux tutos sur le net, comme celui-ci par exemple !


 Ces paires de ciseaux traînaient au fond d'un tiroir !
Les voilà rangés maintenant et ils ont déjà rejoint mon fourre-tout.
Rien de plus simple à coudre !
Vous pouvez le faire avec ou sans tuto et adapter vos dimensions à celles de vos ciseaux.

Je me suis servie d'un patron de ce genre-là trouvé sur le  blog de Vicki - une australienne qui fait de très jolies créations et qui en partage beaucoup - car je voulais une housse de forme arrondie en haut et sans pointe au bout !
Libre à vous de le customiser en ajoutant du biais, du ruban, une breloque... Mon tissu étant très chargé et aux jolis motifs qui se suffisent à eux-mêmes,  je n'ai rien ajouté.
En vous demandant de prendre bien soin de vous en ces temps de confinement, je vous dis...

et à très bientôt !






lundi 30 mars 2020

Chèche printanier...


 Bonjour,

Cela fait déjà plus de trois semaines, cela fait une éternité... avant le confinement, un weekend où j'avais vu mes petits enfants !
A ce moment-là, on était juste heureux d'être ensemble sans penser qu'une telle catastrophe nous tomberait dessus !!!

Je lui avais cousu un chèche pour le printemps dans deux tissus coordonnés que j'avais achetés chez Self Tissus.
J'avais craqué pour ce joli tissu avec ses paons dans les tons bleus !
 Ma petite fille est dans sa période bleue en ce moment et n'aime plus trop le rose !!! Donc, j'ai pensé que celui-ci lui plairait pour lui faire son chèche !

Voilà ce que cela donne une fois porté !
C'est très facile et très rapide à réaliser : il suffit de découper deux triangles semblables (plus ou moins grads en fonction de la taille que vous souhaitez obtenir) dans les deux tissus coordonnés, de les coudre endroit contre endroit en laissant une oouverture pour retourner le travail, de repasser puis de faire une surpiqûre à 0.5 mm tout autour du chèche.

J'ai ajouté un galon "mini pompons" dans les tons bleu-marine.
 Il suffit de glisser le galon au bord entre les deux tissus, les pompons vers l'intérieur au moment où vous allez coudre ces tissus.
Sur cette photo, on distingue bien les motifs des deux tissus.
Ce chèche est donc reversible selon l'humeur du moment !!
Une fois déplié, il est de belle taille !
 Merci de votre visite... un petit mot fait toujours plaisir...
En attendant, prenez soin de vous et des autres...
Restez bien au chaud car l'hiver semble ne pas avoir dit son dernier mot...


A très bientôt !


vendredi 27 mars 2020

Défis de la semaine 13...


Bonjour,

Malgré le confinement, le temps passe vite ! 
Il faut dire que je fais partie des privilégiées qui ont la chance d'avoir un grand jardin et beaucoup de travail de désherbage car avec l'hiver doux et humide que nous avons eu les mauvaises herbes ont proliféré !! 
Nous voici donc arrivés à vendredi, jour de la cueillette chez Nelly du mas des Paillasses.

Mon camélia rouge (qui a plus de 20 ans !!) n'a jamais été aussi fleuri !
 Il a encore beaucoup de boutons !!
J'en ai fait un bouquet pour Nelly et aussi pour apporter un peu de couleur dans la maison avec ces petits "pompons jaunes" d'un arbuste dont j'ai oublié le nom !



Rendez-vous ce soir aux alentours de 20 heures !
Ce sera aussi notre façon à nous, de remercier tous les soignants pour leur dévouement auprès des trop nombreux malades !




Pour le deuxième défi, celui de Ma' pour son [projet 52-2020],
 cette semaine il faut illustrer à l'aide d'une photo le mot Piquant.

En prononçant ce mot, j'ai tout de suite pensé au sens premier " Qui donne la sensation d'une piqûre" avec les cactus, les chardons, les orties, les épines des rosiers et le piment... 
J'ai ensuite pensé au second sens " Qui apporte de l'intérêt, de la curiosité" !

C'est bien beau tout ça, mais il me fallait trouver LA photo !!

Finalement, j'ai choisi celle-ci : un cactus très facile à entretenir qui ne nécessite aucun soin particulier sauf un petit coup de plumeau pour enlever la poussière et surtout... sans piquants !
Il s'agit comme vous l'avez facilement deviné d'un cactus réalisé au crochet ! Ce genre d'ouvrage peut être classé dans la nombreuse famille des amigurumis (ce blog est très bien fait en vous apportant plein d'astuces, de conseils et d'explications pour bien démarrer !!).
En cette période de confinement où il faut trouver des idées pour s'occuper je vous mets un lien si l'envie d'en faire vous prenait d'en réaliser un : voir ici, ici et  !
Tant qu'à faire, je lui ai crocheté une jolie petite fleur rose !! 
Voilà de très jolies fleurs roses du cactus de ma fille ! Un vrai celui-ci !

Moi aussi, j'ai de vrais cactus à la maison !
 J'en ai un sur mon bureau et deux petits à côté de la télé bien piquants ceux-là et qui me le rappellent quand je m'en approche de trop près !
Par contre, ils n'ont jamais fleuri !

A une époque on disait que c'était bien pour lutter contre les ondes électromagnétiques mais cela a fait polémique depuis !
Trois autres façons de "fabriquer" des cactus sans piquants: avec des galets, du papier mâché et du carton !
J'ai un petit faible pour ceux faits avec des galets !!



Je vais donc aller faire un tour du côté de chez Ma, comme vous j'espère, ainsi que sur les blogs des autres participants pour voir la façon dont ils ont traité le mot de la semaine ! 
Je suis surprise de voir moins de visites sur mon blog en ce moment, avec le confinement, j'aurais pensé le contraire !!

Prenez soin de vous et des autres en restant à la maison !!


A très bientôt...