jeudi 10 mai 2018

Un petit tour dans le Loir et Cher


Bonjour, 

Comme la météo était estivale, quoi de mieux qu'une petite virée à la campagne à la découverte de notre patrimoine.
Nous sommes donc allés à Lavardin, petite cité de caractère (classé parmi les plus beaux villages de France depuis 1992), dans le Loir et Cher, visiter entre autres les ruines de son château féodal (XI- XVème s.) avec ses souterrains, ses oubliettes... 
Il présente trois paliers qui portent chacun une enceinte (XII-XVème siècles).

L'endroit est connu des hommes depuis fort longtemps puisque l'on a retrouvé des habitats néolithique et gaulois à l'ouest du donjon ainsi qu'un cimetière mérovingien/carolingien sur le premier palier du promontoire.
L'existence du château est citée dès la seconde moitié du XIème siècle. Au cours des siècles, de nouvelles constructions, reconstructions virent le jour.
A noter l'an 1188 qui connût le siège infructueux par Richard Coeur de Lion !
Le démantèlement du château eut lieu après le siège de 1590 par l'armée du roi Henri IV, duc de Vendôme.
Le déblaiement des ruines intervînt à la fin du XIXème siècle puis dans les années 1920-1930 et de 1966 à 1969 par les jeunes du club du vieux Manoir.
Les ruines sont la propriété de la commune depuis 1987.
L'imposant donjon quadrangulaire se dresse à plus de 26 m de hauteur sur son promontoire rocheux qui est isolé du coteau par un profond vallon.
 


Entrée du château par le châtelet à deux tours protégeant l'entrée principale avec herse de bois, assommoir puis pont levis à flèches, galerie de mâchicoulis, embrasures pour le canon.

Logis-tour du Capitaine-Châtelain, petit vassal chargé de la garde du château en l'absence du comte (XIII-XV ème s.) surveillant également le débouché de l'escalier donnant accès au deuxième palier.
Vue du premier palier puis du second ci-dessous avec l'église St-Genest.

Entrée condamnée du donjon au troisième palier avec les armoiries du comte Jean VII mort en 1393.
Vestiges du logis des premiers seigneurs de Lavardin.
 Au deuxième étage, on aperçoit les restes des chambres du comte et de sa famille sous des voûtes richement décorées ainsi que des cheminées.

Au second palier se trouvait le logis avec son escalier d'apparat ci-dessus, où l'on peut voir une niche pour lampe à huile avec masques grimaçants (image de droite) et armoiries du comte sur la voûte.
 A l'origine, ce logis était couvert de tuiles polychromes vernissées et carrelé de la même façon. 


En redescendant, on passe devant cet endroit qui était, suppose-t-on l'emplacement des cuisines avec grand four, cheminées et caves !

Arrivée dans la basse-cour où s'activaient les serviteurs et une garnison réduite : caves troglodytiques, entrée du cellier et des souterrains.
 La balade se poursuit par la visite de l'église du village édifiée vers 1080. 
L'église romane Saint-Genest est remarquable par ses peintures murales (entre le XII et le XVIème s.) classées parmi les plus belles de la vallée du Loir.


Promenade sur le sentier de la "Rotte aux Biques" (les biques étant des chèvres pour les non-initiés !!) qui offre une vue pittoresque sur les toits du village aux maisons serrées autour de leur vieille église.
Au milieu de la photo on aperçoit la maison Florent Tissard (du nom du valet de la fourrière de François Ier) avec à son angle une tourelle à encorbellement qui a probablement servi d'oratoire.



La célèbre promenade déroule son ruban étroit le long du coteau avec quelques maisons troglodytes et ici un propriétaire facétieux qui a réglé le problème du recyclage de ses vieilles chaussures !!

Un peu de fraîcheur en cette très chaude journée le long de la promenade du poète d'où l'on aperçoit le pont gothique construit à la fin du XIIème siècle, long de 56 m reposant sur ses 8 arches.
A l'époque, il fallait s'acquitter d'un droit de péage pour le franchir.

Le Loir langoureux sous les arches du pont avec le donjon !!
Le lavoir avec son ingénieux ponton mobile, (qui fonctionne toujours) permettant ainsi de suivre les variations du niveau de la rivière.
A l'intérieur du prieuré St-Genest (actuelle Mairie et salle des fêtes) se trouve un mini musée où l'on peut voir quelques vestiges préhistoriques (silex taillés, pointes de flèche...) ainsi que des boulets de pierre et autres "pièces" du château ! Sans oublier cette improbable collection de petites cuillères avec écussons léguée par une habitante du village !!  
En espérant vous avoir donné envie de visiter ces lieux chargés d'histoire !
A bientôt ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Laissez un commentaire